Le Conseil d’Administration

Emanation des deux cofondateurs du CIRMF, l’Etat Gabonais et Elf Gabon, il est aujourd’hui ouvert à d’autres partenaires. L’Etat Français (via le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes) est entré au Conseil d’Administration en mars 1993. Le Conseil d’Administration est composé de 12 membres maximum nommés à parité par le gouvernement Gabonais et le groupe Total. Il se réunit au moins une fois par an et chaque fois qu’il est convoqué par son Président et en cas d’absence, par son Vice-président ou sur demande de la moitié de ses membres. Le Directeur Général y présente son rapport d’activité général, le Directeur Financier le bilan économique et le rapport du Commissaire aux Comptes. 
Le Conseil d’Administration choisit parmi ses membres pour une période de deux (2) ans renouvelables, un bureau composé d’un Président, d’un Vice-Président et d’un Secrétaire. Monsieur Jean-François Thardin en est le Président actuel.

Le Conseil d’Administration détermine la politique scientifique du CIRMF sur avis du Conseil Scientifique et arrête les objectifs dans les domaines techniques et administratifs par voie de directives au Directeur Général ; nomme sur avis du Conseil Scientifique, le Directeur Général, arrête le plan indicatif d’exécution de programme ; contrôle les dépenses et approuve les comptes de l’exercice clos qui lui sont présentés par le Directeur Général ; vote le budget de l’exercice suivant les propositions du Directeur Général et détermine le niveau de participation financière des membres pour la période considérée ; arrête le règlement intérieur du CIRMF ; désigne les membres du Conseil scientifique ; détermine les modalités d’admission et de radiation des Membres associés ; autorise toute action en justice, en demande ou en défense ; modifie les statuts du CIRMF ; nomme pour trois(3) ans, un Commissaire aux Comptes chargé de vérifier les livres et les comptes du CIRMF, le bilan annuel ainsi que la situation matérielle des laboratoires, archives, bien, meubles et immeubles. Le Commissaire aux Comptes fait un rapport annuel au Conseil d’Administration