UN PRIX DECERNE AU CIRMF LORS DU SOMMET MERCK/UNESCO 2015!

PRIX LEKANA

Le sommet MERCK/UNESCO pour la Recherche en Afrique s’est tenu à Genève (Suisse) du 19 au 20 Octobre dernier. Pour la circonstance, 230 résumés de travaux ont été présentés par 50 pays africains et reçus par le Comité d’Organisation, parmi lesquels 100 ont été sélectionnés et pris en charge pour participer à cet évènement.

10 résumés ont été retenus pour une Communication orale.

A cette occasion, Le CIRMF, au travers du Professeur Jean Bernard LEKANA NDOUKI, chercheur au Département de Parasitologie, a reçu le 5ème Prix du meilleur chercheur Africain.

Toutes nos félicitations au Professeur LEKANA!!!

Le sommet a abordé le rôle essentiel de la recherche dans l’amélioration et le développement durable de la santé et mis l’accent sur la façon de traduire les connaissances en action dans le domaine de la santé – comment combler le fossé entre l’information et l’action. Il a permis d’engager un dialogue sur l’amélioration de la coopération internationale pour la recherche en sciences de la vie et en médecine ; ainsi que sur la réduction des disparités en matière de performance des systèmes de santé entre les pays en développement et développés.

Ces inégalités en matière de santé demeurent l’un des principaux défis de développement du nouveau millénaire, or les dysfonctionnements des systèmes de santé sont au cœur du problème. Les pays ayant la plus lourde charge de morbidité sont aux prises avec la médiocrité des services et des infrastructures, l’insuffisance du financement, de graves pénuries de médecins, d’infirmières et de chercheurs scientifiques formés, ainsi qu’un manque d’informations de base sur les indicateurs de santé. De plus, les récentes crises liées à l’Ebola en Afrique de l’Ouest ont mis en exergue le manque de compétence des chercheurs pour fournir les solutions les plus appropriées au niveau local.

Ce Sommet, organisé par MERCK et l’UNESCO, avait pour objectif de contribuer activement à la lutte contre les problèmes de santé et à renforcer le rôle de la recherche dans les systèmes de santé en Afrique. Il a réuni des chercheurs de toute l’Afrique pour débattre de la création de données, de leur partage et de leur diffusion afin de faciliter le développement de l’Afrique avec un pôle international d’excellence et d’innovation scientifique, prévu dans la Stratégie des sciences, de la technologie et de l’innovation pour l’Afrique (STISA-2024).

Ce Sommet sera organisé tous les ans afin de faciliter un accès durable aux solutions de santé innovantes et performantes, de renforcer les capacités et de soutenir l’innovation à travers l’Afrique.

Le Sommet de cette année a été centré sur l’importance du renforcement des capacités en sciences de la vie afin de relever les défis posés par les maladies infectieuses, et plus particulièrement les crises liées à l’Ebola.